Réussir son expansion internationale à travers l’étude de marché et les traducteurs natifs

Lorsque les entreprises envisagent une expansion internationale, une première étape consiste à mener une étude de marché marketing approfondie. Cette démarche stratégique permet de mieux comprendre les besoins des consommateurs et de s’adapter aux spécificités locales. Dans cet article, je vous explique l’importance de l’étude de marché lors d’un processus d’expansion, tout en soulignant les nombreux avantages qu’apporte l’engagement d’un traducteur natif.

Imagen de gráficos de estudio de mercado para la expansión internacional de un negocio

L’importance de l’étude de marché lors d’une expansion

Qu’est-ce qu’une étude de marché ?

Le marché comprend quatre composantes essentielles : l’offre, la demande, l’environnement et la stratégie commerciale. L’objectif de l’étude de marché est de déterminer précisément pourquoi les consommateurs achètent vos produits, visitent votre site web et interagissent sur vos réseaux sociaux, etc.

L’étude de marché est une étape cruciale pour les entreprises qui cherchent à s’implanter sur de nouveaux marchés, en particulier à l’international. Cette démarche permet de mieux comprendre les besoins des consommateurs locaux en collectant des informations précieuses sur les habitudes de consommation, les tendances, les concurrents, etc.

En identifiant les préférences de leur public cible, les entreprises peuvent ainsi personnaliser les produits et les stratégies marketing pour optimiser leur succès à l’échelle internationale.

Comment mieux cerner les besoins du public cible ?

Pour étudier et analyser le comportement réel du public cible, il ne faut pas se contenter des méthodes de recherche superficielles comme des questionnaires, des sondages et de simples observations.

En effet, l’utilisation de techniques telles que les enquêtes de terrain, les études ethnographiques et les entretiens individuels permet de capter des informations bien plus précises. Une étude de marché efficace doit suivre une recherche approfondie en se penchant sur les facteurs culturels, sociaux, économiques et politiques qui façonnent un marché.

En tant que traductrice, je mets un point d’honneur à ce que l’analyse d’un nouveau marché à l’étranger considère avec force l’aspect culturel du public cible. Pour cela, il faut que les analystes soient capables d’interpréter les résultats à travers un prisme régional, c’est-à-dire en possédant une connaissance approfondie des valeurs, des croyances et des tabous de la société étudiée.

Pourquoi me direz-vous ?

Car l’objectif de la recherche culturelle approfondie est d’adapter par la suite les stratégies marketing au plus près de la demande réelle.

Pourquoi identifier précisément la demande réelle ?

Grâce à notre étude de marché approfondie, nous avons pu identifier la demande réelle de notre public cible. La demande réelle nous révèle dans quelle mesure les consommateurs locaux sont prêts à acheter des produits ou des services à un certain prix. Cela est encore plus important dans le cadre d’une expansion internationale, car nous pouvons ainsi vérifier si notre offre sera en adéquation avec les normes, les valeurs et les pratiques culturelles locales.

Très important : ce qui fonctionne dans un pays peut échouer dans un autre ! Les différences culturelles influencent fortement le comportement et les préférences des consommateurs. Par exemple, les produits surgelés sont moins populaires en Afrique qu’en Amérique du Nord, en particulier à cause du climat chaud qui rend le transport de ces produits difficile.

Identifier avec précision la demande réelle est essentiel pour élaborer un plan marketing adapté, ciblé et efficace pour le marché visé.

 

Faut-il engager des traducteurs natifs pour votre expansion ?

Pour réussir son expansion internationale, une entreprise doit adapter ses stratégies marketing en fonction des données recueillies lors de l’étude de marché. Mais pour qu’une stratégie soit efficace, cela implique de considérer les spécificités culturelles du marché cible. Dans ce contexte : qui mieux qu’un traducteur natif pour faire le job ?

Les traducteurs natifs comprennent la culture

Le traducteur natif possède de nombreuses connaissances sur le comportement culturel du marché cible. Le comportement culturel désigne les manières de penser, de sentir et d’agir qui sont largement partagées par un groupe de personnes issu d’une même communauté.

Faire appel à un traducteur natif permettra de mieux comprendre les pratiques quotidiennes, les rituels et les normes qui se manifestent au sein d’une culture. Comprendre ces comportements en amont, notamment lors d’une étude de marché, est crucial pour les entreprises et organisations qui opèrent une localisation.

Par exemple, l’échec de l’implantation de la firme américaine Domino’s Pizza en Italie illustre à quel point le comportement culturel influence le marché. Malgré une nouvelle offre de service, Domino’s Pizza a dû faire face à la résistance culturelle des Italiens, fortement attachés à la tradition et à l’authenticité des saveurs locales. Les Italiens n’avaient pas besoin de commander une pizza en ligne ou d’être livrés à domicile ; ils préfèrent se rendre dans leur pizzeria préférée.

Les traducteurs natifs offrent un service linguistique complet

Le travail du traducteur est essentiel non seulement pour traduire le contenu textuel d’un site web dans différentes langues, mais aussi pour améliorer son accessibilité. Par exemple, pour les personnes ayant des besoins spécifiques en matière de neurodiversité, le traducteur peut contribuer à adapter le texte pour des lecteurs d’écran ou à simplifier le langage pour le rendre plus compréhensible. Pour une entreprise, assurer l’accessibilité de son site web est primordial pour inclure un public diversifié, sans distinction de capacités ou de limitations.

Les traducteurs natifs tiennent compte du contexte

Les traducteurs ont à leur disposition de nombreux outils qu’ils peuvent utiliser dans un souci de rapidité, notamment l’Intelligence Artificielle (IA) qui reste encore controversée.

L’un des problèmes récurrents de l’utilisation intensive de l’IA est la réalisation d’une traduction non contextualisée. Le message original peut être dénaturé au cours de la traduction par un manque de contexte culturel et fonctionnel. Cette approche peut mener à des interprétations erronées du message original ou des malentendus. Par exemple, des expressions ou des blagues qui sont drôles ou pertinentes dans une culture peuvent être déplacées ou incompréhensibles dans une autre.

Avec l’essor de l’IA, comment s’adapter ? Facile : en embauchant un traducteur professionnel qui apporte une vraie plus-value. Celui-ci maîtrise non seulement la culture du marché cible, mais aussi son contexte politique et social, tout en faisant preuve de créativité dans son travail.

C’est pourquoi, les traducteurs emploient des techniques d’adaptation culturelle pour garantir que la traduction reste fidèle et pertinente.

 

Techniques pour une adaptation culturelle réussie

Le rôle du traducteur dans la localisation de marque consiste à adapter les contenus, en ajustant le langage, les images et les références culturelles pour répondre à la demande réelle du marché cible tout en respectant la culture locale.

Cette localisation de contenu va au-delà du simple ajustement linguistique ; elle assure la pertinence et le respect du message à la culture locale. Par exemple, selon Erin Mayer dans The Culture Map, les Nord-Américains préfèrent des textes moins détaillés que les Indiens, une nuance que le traducteur doit intégrer en ajustant le ton pour affiner la perspicacité du contenu.

Cette adaptation culturelle globale va de pair avec des techniques de neuromarketing, utilisant les émotions pour influencer les décisions des consommateurs et maximiser l’engagement. En appliquant ces méthodes, le traducteur contribue à maintenir l’attachement émotionnel à la marque et à optimiser l’impact et l’efficacité des campagnes de marketing international.

 

Les pièges de l’ignorance des spécificités locales

Une localisation efficace vous permettra de fidéliser votre public cible, qui se reconnaîtra dans votre marque. Pour arriver à ce stade, il faut éviter les malentendus, comprendre l’humour local, ses valeurs sociales et ses tabous.

Négligence des variétés linguistiques

En négligeant les nuances dialectales au sein d’une même langue, comme entre le français de France et celui du Canada, on risque des malentendus et des échecs de communication.

Par exemple, pour un Français visitant un site web québécois, certaines expressions peuvent sembler bizarres. Prenons le cas d’une description de produit : « […] Un parfum qui vous rappellera ces rafraichissants popsicle à l’orange ! […] ». Pour quelqu’un qui n’est pas familier avec l’expression popsicle, cela peut être déroutant. En réalité, il s’agit de glaces à l’eau. Ainsi, une simple différence de vocabulaire peut empêcher de saisir la référence nostalgique à l’enfance que cette description cherche à évoquer et donc court-circuiter la vente.

L’atteinte à l’image de marque

Un défaut de ciblage linguistique peut entraîner des problèmes de formalité dans le discours. Par exemple, en France, si une marque utilise le vouvoiement dans le but de cibler un public jeune, cela risque de créer une distance excessive avec sa cible. À l’inverse, l’utilisation du tutoiement alors que la marque souhaite transmettre une image de luxe, de légitimité, ou d’exclusivité n’est pas recommandé. Dans ce dernier cas, le vouvoiement permet au client de se sentir unique, en accord avec les émotions que la marque cherche à susciter.

Dans cet exemple, nous abordons uniquement l’aspect linguistique, cependant, une erreur peut également heurter les sensibilités culturelles. Un choix inadéquat d’images, de symboles ou de slogans peut constituer un risque important pour la réputation de l’entreprise. Tout comme négliger les nuances législatives et réglementaires peut conduire à des violations des lois locales, ce qui entraîne des pénalités et des complications juridiques.

 

En conclusion, dans le domaine du marketing international, l’étude de marché permet aux entreprises d’identifier tous les aspects de leur image de marque à préserver lors de leur expansion. De plus, le rôle du traducteur est essentiel au sein de cette équipe d’expansion, car il contribue à adapter le contenu aux spécificités linguistiques et culturelles de chaque marché. En intégrant soigneusement les résultats de l’étude de marché dans leur stratégie d’expansion, les entreprises peuvent optimiser leurs chances de réussite sur les marchés internationaux et envisager une croissance durable.